__________________________________________
RADOUAN ZEGHIDOUR
__________________________________________
_____________________
  
AIDONEUS JANA
_____________________









Différentes croyances associent le monde souterrain au monde des morts.
Chez les Grecs, l’Archéon et le Cocyte, fleuves de la douleur et des lamentations, nous y conduisent.

Dans ce Royaume où les vivants sont exclus, se trouve ce que l’on ne voit pas, y demeurent ceux que l’on ne verra plus, et réside celui que nous ne pouvons voir, divinité de l’obscurité, l’Erèbe.

Ainsi, une porte vers le monde souterrain est un passage vers de multiples invisibles.

Aidoneus Jana, non-visible en grec, porte en latin, fait référence à ces passages, mais aussi aux divinités qui leurs sont associés : Hadès et Janus.

Ces sculptures de ruines évoquent alors ce monde enfoui, lointain, les inscriptions sculptées, cryptes indéchiffrables, donnent à sentir le mystère et l’inaccessible.




      










                             












 
radouan.zeghidour@gmail.com