__________________________________________
RADOUAN ZEGHIDOUR
__________________________________________
__________________
ECORCHE
__________________








Prosaïque aurore.

Arraché du lit par la symphonie klaxon.
L’étreinte de mes cils enlacés rompue, je devance l’alarme qui extrait violemment des naufrages nocturne.
Le vêtement déterminé par le perpétuel retard, j’engage le pas sur les étroites allées.
Les condamnés pressés défilent, tiennent le haut du pavé.

Je pénètre la bouche du métropolitain.
Dans les appels à la suspicion le mouvement brownien ruisselle, et les pilleurs de poches sévissent, déjà.

À bord de la 7ème ligne, je navigue alors dans la capitale Paname.
Des voyages sans paysages.
L’obscurité lacérée de néons défile, interrompue par les éclaircies blafardes des plateformes d’embarquements.
Nimbés de milliers de faïences leurs noms énigmatiques rutilent.

À l’horizon du wagon bondé, les visages brisés font foule, multitude de faciès écorchés, reflet des vitres rayées qui nous transportent.

Des hiéroglyphes indéchiffrables saturent la cabine, témoignant d’une guerre faite de phonogrammes tissés, marqués énergiquement dans l’écorce plastifiée.
Une poésie brutale, pure et violente, qui s’illumine dans l’écoulement saccadé des tubes de néons.
Le chant de sirène de cette lutte invisible me fait alors plonger sur son champ de bataille. Dès lors je m’applique à rayer le verre si fort, que mes doigts s’imprègnent de vapeurs de brûlé.

Les producteurs de novlangue ont tranché : dégradations, vandalisme, insécurité.

Seulement, dégrader l’objet manufacturé c’est le revaloriser instantanément, puisque signé, le standardisé devient unique.
Au geste prétendument antisocial, émerge le triomphe du signe formel : l’Alphabet,  substance première de l’expression textuelle.
Déploré par ceux qui transmutent les lamentations en pognons, le sentiment d’insécurité se substitue à l’intuition d’un espace d’absolue liberté, en ce qu’un réflexe archaïque, une expression brutale s’y déploient.

Enfin, c’est un acte premier, une finalité sans fin qui persistent : ÉCRIRE, TRACER, MARQUER.

De la grotte Chauvet aux tunnels de la Ratp, des tablettes sumériennes aux vitres rayées, une maxime est à l’œuvre : L’homme perçoit et par conséquent doit exprimer, c’est ça ou la strangulation.









 
radouan.zeghidour@gmail.com