__________________________________________
RADOUAN ZEGHIDOUR
__________________________________________
__________________
NEURONE MIROIR
__________________







À fleur de macadam, sur les pavés humides, ruisselle la pluie d’astéroïdes motorisés.

Sous les halos livides de l’allogène allée, elle défile, s’écoulant sur les rives des dalles bétonnées.

Vagabond, condamné sans appel quidam, j’erre d’un bond en selle sur la carcasse du perpétuel vague à l’âme.

Mon regard lancé aux quatre points cardinaux, d’ordinaire se brise contre les parois dont la ville m’a fait prisonnier.

Auréolé par sa coupole de brume, je contemple alors cette cage aux mille et une cloisons.
L’urbanopôle commotionnée est foudroyée par un déluge de constructions.


Et lorsque dans les nymphoses de cette cité lunaire, mon lobe insulaire s’active, ma psyché se mire dans le cadastre de ses métamorphoses.



Étourdis par ces vertiges, les terrains vagues délaissés, les espaces anéantis, les monticules d’édifices détruits, me donnent à cueillir l’image de ma forteresse intime démolie.

Et tandis que le Btp élève et reconstruit à coup de millions, de mon côté, la main timide, je tente d’extraire ce que je peux sauver de mes effondrements.











 
radouan.zeghidour@gmail.com