__________________________________________
RADOUAN ZEGHIDOUR
__________________________________________
_____________________
    
VANITE
_____________________






A l’ombre de la cité, les stigmates portés par le temps redoublent d’intensité.

M’arrachant ce que par la sueur et l’inquiétude j’avais pu extraire de moi, j’ai par mes moyens tenté de résister à l’œuvre de l’Ennemi.

J’ai enfermé dans un coffre les reliques de ce que je souhaitais conserver, fragments d’installations et objets collectés.
Sur une plaque de métal, j’ai fixé leurs intervalles d’existence à l’aide de la substance la plus corrosive qui soit, afin que rien ne puisse me l’emporter.

Par la morsure de l’acide j’ai pu sceller ces souvenirs, finissant par les brûler.








  


                      


  





 














 
radouan.zeghidour@gmail.com